Focus
Dérogations au délai d'attente de 5 ans
  En cas de cessation de l'activité professionnelle, le droit au séjour peut être obtenu avant le délai de 5 ans
   En cas de départ à la retraite à condition d'avoir exercé en France son activité
      professionnelle pendant les 12 derniers mois et d'y résider régulièrement depuis
      plus de trois ans 
   A la suite d'une mise à la retraite anticipée et à condition d'avoir exercé en France
      son activité professionnelle pendant les 12 derniers mois et d'y résider
      régulièrement depuis plus de trois ans 
   A la suite d'une incapacité permanente de travail et à condition d'y avoir séjourné
      régulièrement d'une façon continue depuis plus de deux ans 
   A la suite d'une incapacité permanente de travail et sans condition de durée de
      séjour si cette incapacité résulte d'un accident de travail ou d'une maladie
      professionnelle ouvrant droit pour la personne concernée à une rente à la charge
      d'un organisme de sécurité sociale 
   Après trois ans d'activité et de séjour réguliers et continus, pour exercer une
      activité professionnelle dans un autre Etat de l'union européenne ou de l'EEE
      ou de la Suisse à condition de garder sa résidence en France et d'y retourner au
      moins une fois par semaine

Si le conjoint du travailleur est de nationalité française ou s'il a perdu cette nationalité à la suite de son mariage avec ce travailleur, les conditions de durée de séjour et d'activité exigées pour les retraités et les personnes en incapacité permanente de travail ne sont pas exigées

  Attention : Les périodes de chômage involontaire, les périodes d'arrêt d'activité indépendantes de la volonté de l'intéressé ainsi que l'absence de travail ou l'arrêt pour cause de maladie ou d'accident sont considérées comme des périodes d'emploi
  Ce document est la propriété de l'ADATE
Focus provenant du site info-droits-etrangers.org